1 Appellation

L'appellation est reconnue par le décret du 31 Juillet 1937 sous le nom de « Vins fins de la Côte de Nuits », modifié en « Côte-de-Nuits-Villages » par le décret du 20 Août 1964

L'aire d'appellation du côte-de-nuits-villages se situe en Bourgogne, dans le département de la Côte d'Or, répartie sur 5 communes  ; elle est divisée en deux parties : l'une, au sud sur les villages de Corgoloin, Comblanchien et Premeaux-Prissey;  l’autre au Nord,  sur les communes de Fixin et Brochon. On retrouve également les Côte de Nuits Villages de Fixin sous le nom de leur village, Fixin

LES CEPAGES 

En rouge ou en blanc, c'est le vin de la poule au pot, dont rêvait Henri IV pour le bonheur dominical de chaque famille. ll est accessible et plaisant, honnête et franc de goût.

---------------

En rouge, le PINOT NOIR brille des reflets pourpres du pinat, tirant souvent jusqu'au grenat intense (cerise brillante dans sa jeunesse)" Ses arômes s'expriment de façon classique sur fond de cerise, groseille et cassis, avec des nuances de sous-bois, de champignon et d'épices (cannelle). Un vin large et puissant en bouche, possédant du gras et de la rondeur : cette

aménité accompagne le fondu de tanins assez présents dans les vins jeunes.

Assortiments des rouges :

Carré et viril, son caractère est néanmoins assoupli par un fruitê important et une certaine rondeur au palais. ll est donc tout à fait normal que les viandes soient les premières à l'adopter. Sa force aromatique moyenne comblera ainsi les terrines et pâtés, les abats rôtis ou poêlés, les viandes souples comme le porc rôii 0u en sauce, I'agneau longuement rôti et ie veau braisé. ll Brefère les fromages à saveur soutenue : époisses, langres, ami du charnbertin.

Température de serviee : 13°C à 14°C

-----------------

En blanc, le cépage principal est le Chardonnay, mais il existe aussi quelques vignes plantées en Pinot Blanc. l'oeil est or clair légèrement doré. Les fleurs blanches (acacia, aubépine) se mêlent à la prune et, avec l'âge, à la pomme mûre, à la figue, à la poire ou au coing. Notes épicées également. Vif et net, il a du montant, de l'élégance, tout en conservant une expression directe et toujours aimable.

Assortiments des blancs : : le jambon persillé, les terrines, les escargots, les poissons grillés, les fromages de chèvre, le comté, le comté, le beaufort et la famille des gruyères. Il se boira très bien seul en apéritif.

 

LES TERROIRS

Les versants de Comblanchien et de Corgoloin sont entaillés dans les calcaires durs du bathonien supérieur. lls ne s'appuient pas sur le rebord du plateau mais suivent une pente régulière et faible. En haut, des sols bruns peu calcaires. Des éboulis épais forment le talus. Très caillouteux, il se prolonge à la base du coteau par des sols bruns qui recouvrent les limons accumulés. Fixin et Brochon quant à eux reposent sur les terres brun-rouges du piémont : les limons descendus du versant et mêlés de cailloux calcaires,

Façonnée à l’époque du Jurassique Moyen, la Côte de Nuits est largement constituée par ce Calcaire de Comblanchien. Il est caractérisé par des falaises abruptes et dénudées qui font place au vignoble en contrebas, là où la pente est moins raide. A cet endroit, les limons qui ont été retenus, sont mélangés aux éboulis constitués notamment par de l’Oolite blanche, du calcaire rose de Premeaux à chailles, des calcaires à entroques et quelques marnes. Les sols sur lesquels sont plantés les vignobles sont le résultat de l’altération des couches géologiques sous-jacentes, mais aussi des éboulis successifs issus des plateaux.

Quelques précisions :

  • Oolite : Petit grain de calcaire ressemblant à un œuf de poisson. Ce nom vient du grec, öon, œuf et lithos, pierre. Plusieurs couches de calcaire enveloppent un minuscule débris. Aujourd’hui encore des oolites se forment.
  • Entroques : débris de squelettes d’échinodermes fossiles (oursins…).
  • Marnes : roche sédimentaire composée de calcaire et d'argile.
  • Chailles : cailloux – concrétions arrondies de calcaire siliceux.