2011 Saint-Vincent

La Saint Vincent tournante

La Saint-Vincent tournante, de grande renommée, se déroule le dernier week-end de janvier. Elle change de village viticole bourguignon chaque année. Le village concerné est décoré par ses habitants, notamment avec des fleurs en papier, des panneaux (par exemple : « Le vin, pour boire, l'eau, pour se raser ») et des saynètes avec personnages.

Au matin du premier jour, les « sociétés de secours mutuel » de Bourgogne se réunissent pour un casse-croûte vers 7h du matin, avant de participer au défilé-procession avec les bannières des 85 villages (avec les costumes des confréries et les statues des saints, ceux du village-hôte en tête, le grand conseil de la Confrérie des Chevaliers du Tastevin en queue), puis a lieu une cérémonie au Monument aux Morts, une messe dans l'église paroissiale, et enfin des intronisations par les confréries.

Mais c'est surtout la dégustation de la ou les cuvées de la Saint-Vincent tournante qui attire la foule en différents points du village concerné. Elle se déroule sur les deux jours du week-end.

 

En 2011 la Saint Vincent eu lieu à Corgoloin 

Pour la première fois, en 2011, Corgoloin accueillit, la Saint Vincent tournante, soit près de 40 000  mille visiteurs en un week-end. Une belle réussite ! Ce discret village connut son week-end de gloire les 29 et 30 Janvier 2011 avec pour but , mettre en lumière les Côte de Nuits Villages.

Pour un village qui ne compte que 1000 âmes, 11 viticulteurs à cette date, et doit en recevoir 40 fois plus, préparer, organiser un tél évènement ne fut pas une mince affaire. Le terme de Saint Vincent prit tout son sens. Personne n’eut le droit à l’erreur. Eglise, municipalité, syndicat viticole et citoyens lambda décidèrent de vivre une union sacrée.

Dès le départ, fallut s’entraider … « Dès les premières réunions, plus de 200 personnes de toutes les couches de la société et touts les âges , ont participé à nos préparatifs » s’enthousiasma le maire de Corgoloin, Jacky Moulin. Retraités, cols blancs travaillant sur Beaune, jeunes ou moins jeunes prirent les choses en main. Fin novembre, plus de 70000 fleurs en papier crépon avaient déjà été réalisées par des dizaines de bénévoles.

Cette Saint Vincent fût le révélateur d’une belle et atypique histoire qui dépassa largement le contexte du vin;  un petit miracle aux senteurs d’Italie, sur fond de pierre, de cassis et de terroir.